Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Argentine’

Une gamine disparaît, la presse, la télévision, les radios, les associations de quartier se mobilisent pendant des jours entiers pour la retrouver, faisant appel au passage aux artistes, politiques, sportifs tout ce que la société compte de personnages hauts en couleur et qui se prêtent volontiers à cette exposition.
On ne parlera même pas des mails, des murs de Facebook pleins d’appels et de lamentations, des sites dédiés à cette tragédie, des forums divers…
À première vue, pour celui qui arrive dans le pays, ou même pour celui qui y vit depuis quelque temps, c’est l’expression même d’une société solidaire et consciente qui participe pleinement à la vie de son quartier, de sa ville et de son pays.
La dernière mobilisation de cette nature eut lieu il y a 7 ou 8 ans pour un kidnapping, celui de Blumberg.
Dans ces deux cas, les disparus furent retrouvés sans vie. Dans ces deux cas, on a mis le doigt sur l’incompétence d’une police corrompue, bien souvent plus proches des délinquants que de leurs victimes. Les politiques ce sont mobilisés, se sont montrés proches des victimes, attitude de circonstance qu’ils fussent de la majorité ou de l’opposition.
Tout cela pour oublier, que ce sont trois gamins qui sont enlevés tous les jours en Argentine, qu’il y en a 100 qui meurent de faim chaque jour, ce qui est bien pire dans un pays qui se targue d’être le grenier du monde et d’être capable de nourrir la moitié de la population mondiale.
Tout cela sans doute pour faire de temps en temps d’un exemple l’arbre qui cache la forêt, de faire du malheur d’une famille le deuil inconscient de milliers d’autres enfants dont on ne parlera jamais, pour faire croire aussi que la corruption de la police n’est pas la conséquence directe de la corruption des institutions et de ceux qui les servent, enfin pour que la misère et l’indifférence de ceux qui ont la charge de la combattre ne deviennent jamais un sujet d’actualité.

Publicités

Read Full Post »

Impossible d'échapper aux larmes de Cristina

Impossible d'échapper aux larmes de Cristina


On était en droit de se demander pourquoi Cristina avait choisi d’organiser une primaire ouverte dans tout le pays, pour, disait-on, empêcher les petits candidats de venir polluer les prochaines élections présidentielles.
Les sondages la donnaient gagnante au premier tour, d’autant que les règles électorales argentines pour la présidentielle considèrent la majorité acquise à 45 % des votants et même à 40 % si le premier des opposants n’atteint pas 30 %.
À moins qu’elle ne crût pas à ces sondages habituée depuis 8 ans à falsifier tous les chiffres du pays, inflation, chômage et taux de pauvreté, la manoeuvre semblait assez inutile.
Les scandales pour corruption qui s’accumulent depuis 8 ans, la fortune présidentielle qui se multiplie tous les ans pouvaient peut-être faire douter d’un résultat positif.
D’un autre côté l’incapacité de l’opposition à se réunir sous une même bannière, l’absence même d’une forte personnalité capable de mettre en place une logique de confrontation avec un programme défini constituait un terreau fertile au populisme en place depuis 8 ans.
En analysant bien les choses, cette victoire de Cristina, plus de 50 % des voix dans tout le pays, va lui permettre d’asseoir une autorité qu’à l’intérieur même de son parti certains voudraient déjà partager avec elle.
Tout d’abord la CGT, enfant gâté du Kirchnérisme, plus fort que jamais et qui demande depuis quelques mois un rôle politique qu’on lui refuse.
Ensuite de tous ceux, parmi ses amis et compagnons, qui rêvent de la remplacer à l’issu de son prochain et dernier mandat selon la constitution. C’est qu’ils sont nombreux à rêver, à espérer, prêts à tout, même au pire pour être considérés comme les candidats naturels à sa succession.
Le fait de pouvoir s’affranchir de ces obligations et alliances est sans doute positif. Je dis sans doute, car je n’en suis pas sûr, le pouvoir absolu, sans opposition dans le pays et dissidences dans sa propre majorité n’est pas le meilleur moyen de gouverner de manière démocratique surtout lorsqu’on n’y est pas enclin.

Read Full Post »

http://argentina.arte.tv/fr/#/introduction
Argentine / Arte.tv
La crise s’installe en Europe ? En Argentine, elle est devenue un véritable mode de vie.

Read Full Post »

Les charges de copropriétés ont été multipliées par trois ces dernières années. Tout cela à cause de l’augmentation des salaires des concierges de manière générale.
Mon concierge, je devrais dire, mes concierges gagnent plus qu’un médecin dans un hôpital et le double qu’un enseignant. Salaire brut le mois dernier 12900 pesos soit 3225 US$.
Lorsque vous recevez les charges à payer n’apparaît que cette somme. Je vous recommande d’exiger de votre syndic une copie du bulletin de salaire et là vous allez comprendre pourquoi.
Depuis des années, bien que la loi oblige les employeurs à ne pas dépasser 320 heures supplémentaires par an et par employé, une loi votée à l’époque de De La Rua pour diminuer le chômage, mon concierge bénéficie de plus de 120 heures supplémentaires par mois, dimanche, jours fériés, etc., etc.
Après consultation d’un juge spécialisé dans le droit du travail, on se trouve dans le plus mauvais cas de figure :
1 — on est en faute vis-à-vis de la loi du travail
2 — Ces heures supplémentaires payées sont considérées comme un droit acquis pour le salarié et en aucun cas son salaire ne peut diminuer.
Intéressant cas de figure, car seul le syndic est considéré comme l’employeur et la copropriété comme le payeur.
Il faut donc absolument exiger du syndic qu’il mette fin à cette gabegie. Les concierges iront aux prud’hommes et vont gagner me direz-vous.
Oui, mais :
Les heures supplémentaires vont se transformer en prime due aux salariés pour compenser une perte de salaire et vont se liquéfier avec les augmentations qui continuent à sévir dans une société qui n’a pas su maîtriser son inflation. La somme qu’il faudra payer chaque mois pour ne pas diminuer le salaire des intéressés sera moindre à chaque augmentation.
Ensuite ou en même temps il vous faudra vous en prendre à la responsabilité civile professionnelle de votre syndic. Vous allez gagner, pas certain qu’il vous paiera, mais de fortes chances quand même. Cela implique un autre procès.
Et pour ce qui est des heures à faire de nuit et les jours fériés, tertiarisez le problème et prenez une société de services.

Voilà où nous en sommes de nos réflexions, il est possible que je sois par trop pessimiste ou optimiste. À suivre…

Read Full Post »

He oui ! Elle est enfin Présidente, la mort de Nestor n’y est pas pour rien, elle peut maintenant assumer la charge qui est la sienne depuis trois ans.
Le FMI est de retour, on accepte le fait que l’Argentine a de très sérieux problèmes d’inflation, on cause quoi !
Bien entendu l’image de Nestor est vendue comme celle de celui qui a sauvé le pays, il va bientôt faire partie de la liste sacrée des hommes indispensables de la liturgie péroniste, mais bon, personne n’est dupe, sauf ceux qui le veulent bien, mais on retrouve petit à petit le calme et la tranquillité, les problèmes à régler ne sont plus que des problèmes qui nécessitent des solutions et non plus l’occasion de déclarer une guerre sainte contre une partie de la population.
Tout porte à croire que de continuer ainsi, le péronisme qui s’était fracturé se ressoude pour conserver le pouvoir quitte à y inclure des familles justicialistes qui jusqu’à présent avaient été exclues du partage des prébendes et autres trésors de guerre issus de la corruption institutionnelle.
L’opposition, comme toutes les oppositions ou les luttes d’ego n’ont pas de fin, est, comme on aime le dire en France, l’opposition la plus bête du monde. On a connu la droite et puis la gauche la plus bête du monde. Tant qu’elle ne sera pas trouvée un leader et un programme elle restera là ou elle tente de survivre depuis 7 ans, dans les limbes de la démocratie et du pouvoir. Tant pis pour elle.
La seule interrogation, elle existe, ce soudain retour à une Argentine apaisée, raisonnable et désireuse de réintégrer le concert des nations, même si ce concert est parfois bien triste, est-ce une stratégie électorale ou une réalité ? Vous le saurez après 2012, quand Cristina, cela ne fait aucun doute, aura été réélue Présidente, je l’espère cette fois-ci, de tous les Argentins.

PS : mes excuses pour cette longue absence, j’ai été malade, rien de très grave, mais beaucoup de médicaments et de temps. C’est la vie.

Read Full Post »

Ce qui est fantastique avec les morts, c’est que l’on ne se souvient que de leurs qualités, même lorsqu’elles étaient peu apparentes. La mémoire efface leurs défauts qui sont enterrés, semble-t-il, avec les restes. On se sent ainsi magnanime, charitable, d’autant que les actes de charité qui ne coûtent rien sont toujours les plus recherchés et pas seulement chez les chrétiens.
Dans un couple, celui ou celle qui reste se voit ainsi auréolé de vertus jusqu’à présent inconnues et de pouvoirs quasi magiques. C’est ainsi que la veuve d’un célèbre chirurgien me confiait un jour que des patients la consultaient toujours sur l’opportunité des coups de bistouri dont ils avaient besoin. Femme au foyer, elle ne savait malheureusement que découper un poulet, et encore, ce que personne ne voulut jamais croire.
Nestor avait la politique dans le sang, le sens des affaires aussi, mais il émane de sa personne aujourd’hui une aura toute particulière que relatent non seulement ses amis, mais aussi l’opposition.
De quelle manière extraordinaire cet homme avait-il construit son espace politique, on l’entend dans toutes les bouches !!!
Vous devriez savoir que plus on construit son rêve, plus on se scandalise que les autres y résistent, et plus on a envie de les faire souffrir. Les révolutionnaires partagent avec les prophètes une incroyable cruauté à l’égard de leurs ennemis. Qu’ils s’estiment représentants de Dieu, du Peuple, de la Juste Cause, ils glissent doucement dans la mythomanie, puis dans la paranoïa.
Comment va réagir la veuve devant cette avalanche de qualités qu’on va lui attribuer dans les prochains mois ? Les sondages de ce matin lui donnent 50 % de voix alors qu’il y a quelques jours elle atteignait avec difficultés les 30 %.
Reprendra-t-elle la croisade du défunt ?
Cela devrait faire réfléchir.

Read Full Post »

C’est ce qu’a annoncé le ministre des Relations extérieures à CNN, hier. Le sera-t-elle réellement ? C’est une autre question, mais il était important de placer un pion sur une case qui restait vide afin que personne dans ce moment de vacuité du pouvoir ne puisse se présenter comme le candidat du Kirchnérisme pour les élections de 2011.
On pense bien sûr à Hugo Moyano qui aurait eu, laisse-t-on sous-entendre, il faut toujours se méfier de ce genre de sous-entendus qui arrivent toujours à point nommé, une vive controverse avec Nestor Kirchner la veille de sa mort et que Cristina aurait reçu froidement pendant les funérailles.
Allez savoir, Halloween n’est pas loin. Tricks or treats ?

Read Full Post »

Older Posts »