Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Buenos Aires’

Les charges de copropriétés ont été multipliées par trois ces dernières années. Tout cela à cause de l’augmentation des salaires des concierges de manière générale.
Mon concierge, je devrais dire, mes concierges gagnent plus qu’un médecin dans un hôpital et le double qu’un enseignant. Salaire brut le mois dernier 12900 pesos soit 3225 US$.
Lorsque vous recevez les charges à payer n’apparaît que cette somme. Je vous recommande d’exiger de votre syndic une copie du bulletin de salaire et là vous allez comprendre pourquoi.
Depuis des années, bien que la loi oblige les employeurs à ne pas dépasser 320 heures supplémentaires par an et par employé, une loi votée à l’époque de De La Rua pour diminuer le chômage, mon concierge bénéficie de plus de 120 heures supplémentaires par mois, dimanche, jours fériés, etc., etc.
Après consultation d’un juge spécialisé dans le droit du travail, on se trouve dans le plus mauvais cas de figure :
1 — on est en faute vis-à-vis de la loi du travail
2 — Ces heures supplémentaires payées sont considérées comme un droit acquis pour le salarié et en aucun cas son salaire ne peut diminuer.
Intéressant cas de figure, car seul le syndic est considéré comme l’employeur et la copropriété comme le payeur.
Il faut donc absolument exiger du syndic qu’il mette fin à cette gabegie. Les concierges iront aux prud’hommes et vont gagner me direz-vous.
Oui, mais :
Les heures supplémentaires vont se transformer en prime due aux salariés pour compenser une perte de salaire et vont se liquéfier avec les augmentations qui continuent à sévir dans une société qui n’a pas su maîtriser son inflation. La somme qu’il faudra payer chaque mois pour ne pas diminuer le salaire des intéressés sera moindre à chaque augmentation.
Ensuite ou en même temps il vous faudra vous en prendre à la responsabilité civile professionnelle de votre syndic. Vous allez gagner, pas certain qu’il vous paiera, mais de fortes chances quand même. Cela implique un autre procès.
Et pour ce qui est des heures à faire de nuit et les jours fériés, tertiarisez le problème et prenez une société de services.

Voilà où nous en sommes de nos réflexions, il est possible que je sois par trop pessimiste ou optimiste. À suivre…

Read Full Post »

IMG_6143

IMG_6145

Read Full Post »

Soir de lune

IMG_6128

Read Full Post »

Speedy ou Fibertel ?

Cela fait bientôt trois ans que Speedy (Telefonica) me propose ses services internet. Pour les avoir utilisés pendant un certain temps, je dois avouer que j’ai toujours refusé.
Depuis quelques mois les sollicitations se faisaient de plus en plus pressantes, la guerre que Kirchner menait àFibertel les incitait à m’appeler plusieurs fois par semaine, j’ai même dû me fâcher tout rouge.

La semaine passée, j’ai reçu une offre qu’on ne peut pas refuser :
On vous offre le wifi 5 mega, pendant un an gratuitement.
Envoie-moi ton modem, bonhomme, cela me fera deux connexions internet, pourquoi pas me suis-je dit, en plus ils arrêteront d’encombrer ma ligne de téléphone.
Lorsque vous êtes avec les services commerciaux, tout est toujours merveilleux.
— Nous allons choisir ensemble le mot de passe et le login du modem. Notez bien tout sur un papier, le login c’est votre nº de tél. et le passe votre nº de document d’identité.
Ils sont intelligents chez Speedy. Ils prévoient tout. Ça marche sur Mac ?
– Bien entendu Monsieur.

Deux jours après, le modem arrive par la poste. Par chance, mon copain Laurent était présent.
Je regarde le disque d’installation, bien évidemment il n’était pas compatible Mac. Notez que je le savais déjà et que j’avais laissé le vendeur mentir, inutile de perdre du temps, à la maison on roule sur Mac et on transpire aussi sur windaube.
On se demande bien pourquoi le programme d’installation n’a pas été écrit en Java, il fonctionnerait sur tous les systèmes, Ubuntu, Linux, bidulux, j’en passe et des meilleurs, mais je l’avais appris à mes dépens depuis longtemps chez Speedy on roule pour Bill et pour personne d’autre.
On déménage le laptop dans mon bureau, windaube 7 s’il vous plaît, avec plein de bits en plus, bref un bijou qui tombe rarement en panne, une fois par semaine pas plus quand j’entends ma petite chérie crier, Patriiiiiiiick, viens voir il se passe des choses bizarres.
Laurent est un expert, je lui file donc le bébé, et part me servir une bière en me disant que dans 10 minutes à tout casser on serait online.
— Tu me passes les mots de passe pour le modem, entendis-je peu après.
Je lui donnai le papier sur lequel tout était inscrit, ensuite il restait à définir les mots de passe pour la connexion, ça, c’est pour nous, Speedy n’a pas à les connaître. Truc curieux, il faut 10 lettres ou chiffres, mais les lettres sont limitées dans l’alphabet, ce qui t’oblige à faire un truc du style caca201000. Baba c’est aussi possible. On sent tout de suite qu’ils n’ont pas résolu tous leurs problèmes techniques.

— On essaie ? C’est bon avec un câble Ethernet, on décroche me dit-il et on passe au wifi.
Si j’avais eu le moindre sentiment religieux j’aurais envoyé une prière à ma Doué Béniguette, mais c’est une autre histoire.

— Ça ne marche pas, je revérifie tout.
Laurent est du style laborieux, des années sous Windows ça vous rend l’homme circonspect dans tous les sens du terme.
J’avais le temps de reprendre une bière blanche de chez Patagonia, je vous recommande d’ailleurs, elle est excellente.

— Il va falloir téléphoner.

Ce qui est bien chez Speedy, c’est qu’on vous répond. On ne vous dit pas grand-chose, mais on vous répond. Si vous n’avez pas réglé votre problème en 15 ou 20 minutes, ça coupe automatiquement, et il faut recommencer. On a recommencé trois fois.
La première fois nous avons appris qu’après le login il fallait rajouter @speedy.
La deuxième fois qu’en fait c’était @speedyplus qu’il fallait rajouter.
La troisième fois, un petit marrant a voulu changer mon numéro de tel par celui d’un voisin et là j’ai dit stop !

J’étais donc décidé à renvoyer le tout à Telefonica, mais dans un dernier effort pour trouver une solution, je me connectais avec mon Mac sur le réseau Wifi que nous avions créé.
Et là miracle ! Un message m’apparut. «Il semble que vous vous connectiez à notre réseau avec un mauvais login. Veuillez indiquer votre nº de tél. dans les cases ci-dessous.
— Laisse tomber, c’est de la connerie, me dit Laurent !
Je l’ai fait, on m‘a donné le bon login, mon numéro de tél., un peu écourté.
On a fait la modif, et tout s’est mis en route.
Depuis le bidule marche, enfin pour être précis, pas toute la journée, c’est un peu comme lorsque vous demandez à un Belge si votre clignotant fonctionne :
Un coup ça marche, un coup ça marche pas ! Je reset donc de temps en temps avec plus ou moins de bonheur.

Read Full Post »

San Telmo

Read Full Post »

Je viens de lire cela, je sais que se séparer d’une résidence secondaire, ou même principale, c’est toujours un déchirement. Je suis aussi conscient que pour certains d’entre eux il s’agit d’une catastrophe sans prix et sans possibilité de retour en arrière.
Mais bon, pour les autres, se faire indemniser au prix que valait le terrain et la maison avant la catastrophe et avant que tout cela soit classé en zone inondable, c’est pas forcément un mauvais deal.
Qu’il faille ensuite rechercher des responsabilités parmi les élus locaux, les promoteurs et aussi, pourquoi pas, les gens du coin qui savaient pertinemment les risques qu’ils encourraient, est une évidence.
Laissez-moi vous faire une proposition, je vous aide pour les 250.000 euros que vous allez percevoir en moyenne à acheter deux superbes appartements à Buenos Aires. Un pour y vivre l’automne et l’hiver français, car c’est le printemps et l’été ici, l’autre que nous louerons. C’est en plus notre métier.
À vous le tango, les restos, une ville qui vit 24 h sur 24, les loyers que vous allez percevoir paieront largement vos billets d’avion et vos folies sur place.
Le printemps et l’été toute l’année c’est un rêve.
Ils sont déjà nombreux vos compatriotes à le partager ici.
Même si ce billet est fait sur le ton de l’humour, c’est le style du blog et qu’on veuille bien m’en excuser, je le répète, tout le monde malheureusement dans cette tragédie n’est pas logé à la même enseigne, je peux vous assurer que votre investissement serait productif de rentes de plus-values.

Read Full Post »

Il a plu cette nuit

La moitié de Buenos Aires est restée sans lumière

Read Full Post »

Older Posts »