Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Trois poètes libertaires’

En mars prochain, Jean-Louis Trintignant sillonnera les routes d’Argentine pour les besoins de L’Instructeur, le deuxième long de Santiago Otheguy, remarqué en 2007 avec La León.

Le cinéaste, qui a jadis fui la dictature argentine pour poursuivre des études à Paris, a cosigné avec Santiago Amigorena (Quelques jours avec moi) cette histoire, qui s’inscrit dans un épisode peu connu de l’histoire de l’Argentine et de la France. Non loin de Buenos Aires, Manuel (Jean-Louis Trintignant) est un vieil homme silencieux, qui voit son corps et ses sens se désintégrer progressivement. Désemparé, son voisin Pablo, un homme simple et humble, décide de lui venir en aide. Sans rien connaître du passé de Manuel, qui n’est autre que Paul Serene, un soldat de l’armée française expert dans les techniques de tortures et de guerres contre-révolutionnaires, qui a formé les cadres de la dictature naissante en Argentine suite à son expérience algérienne, Pablo ne verra en lui qu’un vieil homme innocent.

source Jean-Louis Trintignant en Argentine.

A noter aussi qu’il donnera à l’occasion du centenaire du Teatro San Martin, le samedi 13 et le dimanche 14 mars, deux représentations « Trois poètes libertaires », un montage qui réunit des textes de Boris Vian, Robert Desnos et Jacques Prévert, musique de Daniel Millie, direction Gavor Rassov.
Habités d’une même fantaisie verbale, chacun des poètes a participé au mouvement surréaliste. Prévert, l’homme à la casquette, le poète bon enfant dont les paroles et histoires raisonnent encore dans les salles de classes. Boris Vian, l’écrivain, le trompettiste, l’icône des clubs de jazz enfumés de Saint-Germain des Prés. Robert Desnos, le sensible, le sombre lyrique au destin tragique de déporté

Read Full Post »